---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun prosélytisme islamiste ou chrétien ne sera toléré sur ce blog, ni propagande d'extrême droite

Ce blog n'est pas dédié à l'interaction religieuse, mais à la découverte du paganisme européen

Tout commentaire ou/et liens contraires aux CGU seront automatiquement supprimés

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Solstice d'hiver - Jólablót - Midvinterblot

* Midvinterblot. Painting by Carl Larsson in the Swedish National museum

Yule, aussi appelé Jól, Jul, Julblot, Jólablót et Julofferfest, Midvinterblot c'est à dire le solstice d'hiver, était un festival hivernal célébré par les païens Scandinaves et Germanique .

Aussi appelé Yule, ce blot est décrit comme célébrant la fertilité, et consistait en un sacrifice de la fertilité, un culte de la mort voué aux ancêtres, ainsi qu'en l'honneur d'Odin qui porte différents noms, dont celui de Jólnir.

Plusieurs théories existent. Comme toujours, nous devons rester circonspect face à une période qui n'a laissé que peu de traces, souvent fortement christianisées. Quelques pistes demeurent cependant:

Définir une date exacte est problématique pour les spécialistes, aussi parce que les calendriers n'étaient pas forcément basés sur le calendrier grégorien. Au 13ème siècle, le nom du mois en Vieux Norrois étaient ýlir qui correspondait à la période allant du 14 Novembre au 13 Décembre, mais beaucoup de spécialistes s'accordent à dire qu'une période précise est impossible au delà du fait d'estimer que les célébrations devaient avoir lieu entre mi Novembre et début Janvier.

Il y a beaucoup de références à Yule dans les sagas Islandaises mais peu racontent vraiment comment Yule a été célébré au delà du fait qu'ils s'agissait d'un moment pour le festoiement. Quelques spécialistes annoncent d'autres pistes: Selon Adam de Brême, à chaque neuvième années, durant Yule, les rois suédois sacrifiaient des esclaves au Temple de Uppsala. (Selon Adam de Brême, le vieil Upsal était le centre du paganisme des Suédois et à cet endroit se serait trouvé un temple païen où les rois sacrifiaient aux divinités de la vieille religion des Asar (Ases). En 1164, environ un siècle après la christianisation de la Suède,
Uppsala est devenue la ville diocésaine de l'archevêché catholique de Suède, et en 1274 la ville a été reconstruite à son endroit actuel.) Cependant, il faut toujours se méfier des sources chrétiennes, et romaines...c'est pas gagné...

Selon les régions, il semblerait que les rituels
dit blót (blood "sang" en anglais, provient du norrois blót) différaient. L'une des traditions décrivait une veille de Yule ainsi:
"les meilleurs sangliers du troupeau étaient introduits dans une salle où les gens étendaient leurs mains sur l'animal en faisant leurs serments sacrés. Ces discours devaient aller en direction des oreilles de Freyr lui-même. Par la suite, l'animal était sacrifié au nom de Freyr et les festivités pouvaient commencer".
Un autre description de blót provient des notes de Hollander:
Quand le sacrifice devait être fait, tous les fermiers devaient se rendre dans le Temple et apporter avec eux la nourriture dont ils ont besoin durant la célébration. Durant cette fête tous devaient prendre part à la consommation de bière. L'ensemble des animaux d'élevage avaient été tué pour le rituel, ainsi que les chevaux, et tout le sang provenant des animaux étaient appelé hlaut (sang sacrificiel) et hlautbolli le récipient contenant le sang sacré. Hlautteinar (le sacrifice des brindilles) servait à asperger de sang (comme bénir) statues, murs, et Hommes, à l'intérieur comme à l'extérieur durant le Blot. La viande des animaux devaient être bouillie et servit tout au long du banquet. Les feux étaient allumés au milieu du Temple sur lesquels reposaient les marmites. La corne à boire sacrificielle était près du feu, et aspergée de sang ainsi que la viande sacrificielle.

Il s'agissait de porter des toasts jusqu'à l'ivresse. Le premier toast était bu en l'honneur d'Odin "pour la victoire et le pouvoir du Roi", le second aux Dieux Njörðr and Freyr "pour de bonnes récoltes et pour la Paix", en troisième une corne à boire était bu en l'honneur du Roi. Ensuite des toasts (minni - toast mémorial) étaient porté à la mémoire des ancêtres.
La Svarfdaela saga relatait une histoire dans laquelle un berserkr arrêta un duel jusqu'à 3 jours après Yule pour honorer ce jour sacré.
Source

* Le tableau Midvinterblót décrit le sacrifice du Roi Mythologique Domaldr (Probablement "pouvoir de juger"
en Norrois), suite aux mauvaises récoltes consécutives qui engendrèrent la famine dans son Royaume. (Suède - Mythologie du 9ème siècle, probablement antérieure)
"Le première automne ils sacrifièrent des boeufs au Temple d'Uppsala, le deuxième automne des hommes, ce qui ne donna pas meilleures récoltes. "La chance du Roi est la chance de la Terre". Ainsi au troisième automne, nombreux arrivèrent à Uppsala et les Chefs Suédois décidèrent de sacrifier le Roi qui aurait été la cause de cette famine persistante. Le Blót eu lieu et ils aspergèrent les statues de sang, ainsi les récoltes furent meilleures l'année suivante. Il fut succédé par son fils Domar (Dómarr en Norrois ancien = Juge) dont le règne fut prospère".
Snorri Sturlurson écrivit ce passage dans la Ynglinga saga:

Dómaldi tók arf eptir föður sinn Vísbur, ok réð löndum.
Á hans dögum gerðist í Svíþjóð sultr mikill ok seyra.
Þá efldu Svíar blót stór at Uppsölum; hit fyrsta haust
blótuðu þeir yxnum, ok batnaði ekki árferð at heldr.
En annat haust hófu þeir mannblót, en árferð var söm
eða verri. En hit þriðja haust kómu Svíar fjölment til
Uppsala, þá er blót skyldu vera.
Þá áttu höfðingjar ráðagerð sína; ok kom þat ásamt
með þeim, at hallærit mundi standa af Dómalda
konungi þeirra, ok þat með, at þeir skyldu honum
blóta til árs sér, ok veita honum atgöngu ok drepa hann,
ok rjóða stalla með blóði hans. Ok svá gerðu þeir
Note: Ces rituels sanglants et terrifiants pour l'Homme moderne, faisaient partie d'une période, d'une ère, durant laquelle tous les peuples du monde agissaient ainsi (Maya - Aztèques - Grecs - Romains etc). Heureusement, le paganisme s'est réformé. Durant la période "Viking" il n'existait plus de sacrifice humain. Aujourd'hui le paganisme continue sa remise en question, ses réformes, en ne prenant pas des textes écrits à une autre époque, dans un autre contexte, au pied de la lettre. Ces textes sont mythologiques et souvent contiennent des codes que nous ne possédons plus, car notre culture a changé. C'est la raison pour laquelle il faut toujours garder un certain recul face à ce qu'on lit.


Aucun commentaire: