---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun prosélytisme islamiste ou chrétien ne sera toléré sur ce blog, ni propagande d'extrême droite

Ce blog n'est pas dédié à l'interaction religieuse, mais à la découverte du paganisme européen

Tout commentaire ou/et liens contraires aux CGU seront automatiquement supprimés

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Imbolc: Fête de la Déesse Mère

Imbolc est la fête de la purification "lustration" et de la fécondité, qui a lieu le 1er ou 2 Février (Anagantios "mois des ablutions" est le 4ème mois celtique), date marquant le milieu entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps. (Il n'y a aucun rapport entre la chandeleur et Imbolc qui n'ont ni les mêmes origines, ni les mêmes buts) Cette célébration est en l'honneur de la Grande Déesse Celtique Brigid/Brigit, avatar d'Epona, qui est à la fois, Mère, Soeur et Fille des Dieux, fille du Dagda. Elle est aussi la mère, l’épouse et la sœur de Lug, Dagda, Ogme, Nuada, Diancecht et Mac Oc, des Dieux des Tuatha Dé Danann, et fut l'épouse d'un Fomoire, Bres, avec qui elle eut un fils, Ruadán. Elle est connue sous différents noms et est capable de se transformer sous toutes les formes qu'elle souhaite. Déesse-Mère des Art, de la Médecine, de la Magie et de la Guerre, elle est la patronne des Druides, des Bardes (poètes), des Vates (divination et médecine) et des forgerons, et est invoquée lors des naissances. La Déesse Brigid est notamment cité dans le Lebor Gabála Érenn
Gaulois:
brigantion / brigant-
(éminent, élevé)

Sanskrit: brhati (haute, noble)
Vieux Breton: briantin (personne de rang élevée)

Terme celtique pour évoquer ce qui est éminent, élevé.
Divinités: Brigantia, Brigid.. T
rès fréquent dans les noms d'oppida situés sur des hauteurs, Brigantium (Briançon, Briençon, Briant, Briantes, etc...). Dans le nom de peuple: Brigantes, Brigantii, de rivières: Brian, Briance, Briande, etc... Source
La Déesse Brigid est symbolisée par le feu, celui de l'inspiration pour les poètes, le feu de la Terre qui permet la santé et la fertilité, le feu du foyer qui est utilisé pour la forge. Il est attesté que durant cette période de grands feux étaient allumés, repris par les chrétiens avec les bougies, qui ont perpétué le culte de la Déesse à travers Sainte Brigitte. Cependant des Nonnes ont continué, pendant des siècles, à entretenir le feu sacré au sanctuaire de Kildare en Ireland, durant 20 jours. Il est dit qu'au 20ème jour la Déesse elle-même, venait raviver le foyer. Ce sanctuaire fut abandonné au 18e s après que les Nonnes aient refusé la visite d'un Evêque. Source

Imbolc est une fête des lumières en rapport aux premiers rayons de soleil qui annoncent le printemps. Instant de purification avant Beltaine.
Célébration
Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux citent à ce propos ce quatrain extrait de Hibernica Minora de Kuno Meyer :
"Goûter de chaque nourriture selon l'ordre,
voilà ce que l'on doit faire à Imbolc ;
se laver les mains, les pieds, la tête,
c'est ainsi que je le dis" Source
Il est possible que cette date ait été fixé depuis la préhistoire, en rapport aux mégalithes (menhirs que l'on attribuent aux celtes à tort, car leurs alignements sont bien antérieurs), et certains, en Ireland notamment, s'alignent au levé du soleil que le jour d'Imbolc et Samhain.

A lire: La chandeleur et les chrétiens

Voir la vidéo "Les Pierres Sacrées", qui explique la nature de Stonehenge dont l'origine ne serait pas liée au Solstice d'été, mais à celui de l'Hiver. A un culte lunaire, et non solaire. Ce documentaire explique que les menhirs, dolmens, Stonehenge, ne datent pas des Celtes.


Je n'ai malheureusement pas pu trouver la 2ème partie de cette vidéo.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

moi non plus je n'ai pas trouvé la suite de cette vidéo, c'est bien dommage.

Mab an Tourc'h a dit…

La tradition populaire pour cette fête est d'une grande richesse en irlande; les traditions populaires modernes semblent parfois aussi sinon plus archaïques que les témoignages anciens :

On traissait donc des croix (ou d'autres formes) de jonc pour la Sainte Brigide (Bríd), la fille ainée de la famille allait cueillir la plante pied nue, la plante ne devait pas être rompue. Le père de famille faisait alors le tour de la maison dans le sens du soleil. Il rentrait dans la maison et tous tressaient les "croix". Ces croix éloignaient les mauvais esprits et les intempéries. Brigide était sensée visiter les foyers, on faisait des représentations de celle ci en décorant des bâtons. Un autre bâton était "habillé": le "brat", après que les jeunes gens aient promenés tout ces bâtons, on mettait le feu dans le "brat" qui représente toute les villénies de l'année précédente.

Sur le continent, c'est étrange, les traditions pour la chandeleurs me semble très pauvres (j'en ai pas trouvé). A part quelques trucs à propos de bougies protectices. Le culte à la Brigide irlandaise est cependant important en Bretagne bretonnante et mixte, on la nomme Brec'hed/Berc'hed ou encore Birzida dans le Trégor mais je n'ai rien trouvé d'extraordinaire concernant la chandeleur...

Mab an Tourc'h a dit…

après une petite recherche un peu plus poussée, il y a des traditions de France qui concerne la chandeleur ( à part les crêpes):

Partout, on bénissait les bougies, qui devait porter chance donc; et proteger de toute sorte de maux (tempêtes, morts,...)

Dans l'Artois, la chandeleur est la fêtes des femmes, les messes ne sont ouverte qu'aux femmes, ces dernières allaient alors manger ensemble .

Dans le Nivernais, les femmes, le soir de la chandeleur, tracaient un grand cercle autours de leurs maisons et frottaient avec leurs cierges tout les arbres qu'il circonscrit pour attirer les abeilles.

Il y a sans doute d'autres choses

Laorans a dit…

Je ne savais pas que Brigit était encore fêtée en Bretagne, mais c'est vrai que pour les bretonnants et paiens, c'est une Déesse importante.
Concernant la chandeleur je n'ai fait aucune recherche, m'intéressant essentiellement à la période antérieure, bien que l'on puisse parfois, retrouver des traces des anciens cultes paiens chez les chrétiens.

En l'occurrence, ce qui me semblait important à noter, c'est que Imbolc qui semble etre une fête issu de la nuit des temps, n'a rien à voir avec le chandeleur chrétienne, contrairement à Paques ou la Toussaint Noel etc.